Le guide de votre bien-être à domicile

Cuisine sans graisse

Actualités

Graisses : nécessaire à l’organisme en qualité et quantité modérée

Le corps humain a besoin des lipides pour son bon fonctionnement. Mais les lipides, qui sont plus considérées comme des graisses, doivent être de bonne qualité et en quantité mesurée. Les graisses sont en effet devenues l’ennemi numéro un d’un régime minceur ou tout simplement d’une bonne alimentation. Les bannir de l’alimentation est une priorité pour combattre le surpoids. Toutefois, l’organisme a besoin de la ‘bonne graisse’ pour puiser sa force et son énergie.

Lorsqu’on parle de graisses de bonne qualité, il s’agit des graisses cachées qui sont plus insidieuses. On retrouve ces graisses de qualité dans les produits laitiers, les viandes grasses, les pâtisseries et certaines nourritures industrielles. Se nourrir ne devrait pas être une privation mais un plaisir si on choisit bien ce que l’on mange et qu’on proportionne bien sa ration. Il est conseillé de varier la source d’approvisionnement en graisses et protéines. Par exemple, on peut remplacer le porc par des ½ufs ou du tofu, et de varier le type de viandes (poulet, b½uf, lapin…). La meilleure recommandation c’est de ne pas dépasser trois repas typiquement gras (fritures, charcuterie, cakes, pâtisserie, raclettes-fondues, saucisses…) par semaine.

Le choix de l’huile pour la cuisson aussi est important. L’huile de colza est adaptée pour la cuisine froide mais elle ne convient bien pour cuire un steak. L’huile d’olive raffinée est conseillée pour une cuisine chaude seulement à chaleur moyenne. Et l’huile de colza HOLL ou l’huile de tournesol HO pour la cuisson à haute température. Entre beurre et margarine, le beurre est moins gras et il faut éviter de l’utiliser à chaud. La margarine contient des acides gras trans. Rappelons que les lipides ou les graisses sont deux fois plus énergétique que les glucides et les protéines mais son apport se limite à 30 à 35% de l’apport énergétique global.