Le guide de votre bien-être à domicile

Cuisine sans graisse

Les bases alimentaires de la cuisine sans graisse

cuisson vapeur

© Jacob VanHouten - iStockphoto

Pour cuisiner sans graisse, il faut tout d’abord bien connaître les aliments et leurs propriétés. Une bonne culture des composants de l’alimentation sans graisse, fera oublier que cuisiner sans graisse est une contrainte. Cela deviendra, au contraire, une corde de plus à l’arc du cordon bleu.
  1. Les familles d’aliments idéales pour la cuisine sans graisse
  2. Aliments de substitution aux graisses

Les familles d’aliments idéales pour la cuisine sans graisse

Tout d’abord, si l’on ne veut ni ajouter de matières grasses, ni consommer des aliments riches en graisses, il est préférable de s’orienter vers les fruits et légumes. Crus ou cuits ils sont la base d’une alimentation saine. Loin du cliché de la carotte cuite à la vapeur et des trois petits pois perdus dans l’assiette, les fruits et légumes s’associent, se déclinent, se mélangent pour surprendre en goûts et en couleurs. Néanmoins, certains aliments comme l’avocat sont naturellement assez gras et ne conviennent pas forcément aux régimes sans graisses.

Ensuite, les poissons sont parmi les aliments préférés des personnes qui veulent faire un régime. Naturellement bien moins riches en graisse que les viandes rouges par exemple, ils peuvent être cuits pochés dans l’eau, à la vapeur ou en filet sur une poêle anti adhésive. Cependant leur coût élevé ne peut en faire un aliment permanent des menus hebdomadaires pour la plupart des bourses. Par ailleurs, il faut bien connaître les différents poissons. Car pour les régimes sans graisses, il est préférable de ne pas manger des espèces comme le saumon, extrêmement gras et difficile à digérer malgré ses qualités gustatives indéniables. Pour cuisiner un poisson sans ajouter de graisse, il suffit tout d’abord de le rincer à l’eau douce, de placer par exemple une feuille d’aluminium au fond d’un plat, d’y poser le poisson et d’enfourner le tout. Vingt à trente minutes suffisent en général pour cuire correctement une pièce entière. De petites tomates pourront être placées à côté du poisson pour faire un accompagnement original en plus du traditionnel riz blanc. Un peu de persil ou un verre de vin blanc sont d’autres grands classiques de la cuisson du poisson.

Tout aussi peu grasses, les viandes blanches comme le veau ou les volailles, sans la peau, sont particulièrement indiquées lors des régimes sans graisses.

Aliments de substitution aux graisses

Certains aliments peuvent en remplacer d’autres dans de nombreuses recettes. Il suffit de savoir les utiliser pour que la préparation reste savoureuse et que la privation de graisses ne devienne pas une privation de plaisir gustatif. Ainsi pour épaissir les sauces, point de beurre ou de crème, la maïzena rend les sauces chaudes plus onctueuses. Mais pour vraiment bien remplacer la crème, il suffit de délayer la maïzena dans un peu de lait demi-écrémé. Naturellement pour la réalisation de vos pâtes à crêpes ou de vos gâteaux, ne prenez pas de lait entier. Si vous voulez toujours faire léger, remplacez la crème fraîche de Normandie par de la crème allégée.

Pour assaisonner une salade, nombreux sont ceux qui se demandent comment il est possible de remplacer l’huile d’olive ou de tournesol. Pourtant une technique assez simple venant d’Europe centrale consiste à remplacer la matière grasse par de l’eau et du sucre. Rajoutez des échalotes ou quelques fines herbes pour obtenir une assiette verte, parfumée et diététique.

Comme exhausteur de goût, le sucre est une alternative très intéressante. Il relèvera de nombreux plats et comblera les papilles de ceux qui restent frustrés par une cuisine sans matières grasses. Attention cependant, le sucre en quantité excessive n’est pas bon pour la santé et reste particulièrement peu recommandé dans toutes sortes de régimes. Le sucre est même partiellement ou totalement interdit aux diabétiques.